L’épidémie de dengue ne faiblit pas, « Cafat / santé » nc1ère 23.05.2019

3 367, c’est le nombre de cas de dengue recensés depuis le 1er janvier. Une épidémie qui a fait une deuxième victime en début de semaine. Les autorités préviennent que l’arrivée de la saison fraîche ne va pas mettre entre parenthèses l’épidémie et que la prudence reste de mise.

Depuis le début de l’épidémie en décembre dernier, l’explosion des cas de dengue de type 2 a été évitée grâce à la mobilisation des services concernés, mais aussi grâce à l’investissement de la population calédonienne. Mais en cette fin du mois de mai, on enregistre tout de même trente cas de dengue par jour. Toutes les communes sont concernées, à l’exception de Belep où aucun cas n’a encore été recensé à ce jour.

Attention à la saison fraîche
Il n’y aura pas de trêve au cours de la saison fraîche qui vient de débuter, l’aedes aegypti semble en effet s’être parfaitement adapté au climat calédonien, explique Jean-Paul Grangeon, le directeur adjoint de la DASS :
« On a constaté depuis plusieurs années quels circulation du virus dans les moustiques, donc la présence de moustiques pendant la saison fraîche se poursuivait. On peut espérer que la diffusion des moustiques wolbachia permettra d’enrayer, à partir de début septembre ou octobre, la prolifération des moustiques infectés par le virus de la dengue, mais, pendant la période fraîche, il y a encore beaucoup de risques de dengue ».

Le programme Wolbachia suit son cours
Les moustiques wolbachia sont en élevage dans les laboratoires de la Dass. Ils sont prêts à être lâchés début juillet si les sondages effectués auprès de la population s’avèrent satisfaisants. Mais en attendant les effets attendus de cette opération dans plusieurs mois, il faudra rester mobilisés pour continuer d’éradiquer les gîtes larvaires et très vigilants en cas d’apparition de symptômes (fièvre avec douleurs musculaires ou articulaires, éruption cutanée, asthénie, douleur rétro-orbitaire…).

About the author

Leave a Reply