Le CCAS investit les écoles pour la semaine Handicapable, « Cafat / santé » LNC 28.05.2019

Mont-Dore. La onzième édition de la semaine Handicapable se déroulera du lundi 3 au vendredi 7 juin. Grande nouveauté cette année : des animations seront proposées dans les écoles.
Après avoir soufflé ses dix bougies, l’an dernier, la semaine Handicapable revient, toujours dans la même optique. « Créer des rencontres entre les personnes en situation de handicap, le grand public et les scolaires. Cette année, nous misons principalement sur les élèves », explique Dominique Bégaud, la directrice du Centre communal d’action sociale, qui organise l’événement. A quelques jours du coup d’envoi, les établissements scolaires participant, une dizaine de structures accueillant le public porteur d’un handicap et les agents du CCAS sont à pied d’œuvre.

« Pour cette édition, la grande nouveauté, c’est que nous proposons des animations au sein des écoles. ». Une sensibilisation au bruit sera mise en place à Louis-Henri-Galinié. A la cantine plus précisément, lieu reconnu pour son fond sonore important. Un sonomètre va y être installé. « Pendant toute la semaine, nous allons mesurer la pression acoustique. Les cantinières essaieront également de calmer les écoliers afin que ceux-ci fassent le moins de bruit possible ». A la fin de l’exercice, un bilan sera établi. Une prévention sur les risques encourus sera aussi détaillée. « Les élèves devront travailler par la suite sur ces points. L’objectif étant qu’ils se saisissent du sujet et développent des actions. »

Plus de mille participants attendus

Des temps de rencontre seront mis en place, au lycée du Mont-Dore, avec divers ateliers : matchs de basket en fauteuil, parcours à l’aveugle, découverte du braille et du hip-hop avec Jacques Wenethem, un artiste en situation de handicap. « Nous espérons ainsi toucher le plus de lycéens possible, pour qu’ils pérennisent cette démarche ». Quant au lycée Saint-Pierre-Chanel, des temps de sensibilisation autour des conduites à risque et sur le thème de la santé mentale vont être mis en place en présence de plusieurs structures, dont l’association Zéro Tolérance, la brigade de prévention de la délinquance juvénile et l’Agence sanitaire et sociale de la Nouvelle-Calédonie. « Un projet d’élèves doit en découler par la suite. Les initiatives pour le handicap ne s’arrêtent pas le 7 juin ».

Au centre culturel, des animations seront organisées tout au long de la semaine. Des ateliers de bien-être seront tenus par les élèves du lycée Jean-XXIII et Union pour le handicap, à destination des personnes porteuses d’un handicap. Des rencontres entre les scolaires et différentes associations sont programmées. La semaine se clôturera, vendredi 7 juin, par un rallye sportif regroupant valides et non-valides.

Pour l’événement Handicapable, le CCAS attend plus de 700 scolaires et 300 personnes porteuses d’un handicap.

Aurélien Pol

Des animations sont tout de même proposées au grand public. Notamment une exposition d’œuvres réalisées au sein des structures accueillant les personnes en situation de handicap, du 3 au 16 juin, au centre culturel. Dans le cadre de sa septième édition des repas à l’aveugle, l’association Valentin-Haüy organise un dîner dans le noir au restaurant l’Envergure, le vendredi 7 juin, à partir de 19 heures. Une première sur la commune. Tarifs : 7 500 F, dont 2 000 francs reversés à l’association. Règlement et réservations au 24 11 15.

About the author

Leave a Reply