16e salon du diabétique : le dépistage porte ses fruits LNC 11.06.2019

Des stands partenaires, comme le Resir, étaient présents au côté de l’association des diabétiques NC pendant le salon.
Organisé par l’Association des diabétiques de NC*, le 16e salon du diabétique s’est tenu samedi, de 9 à 15 heures, à la mairie. De nouveau délocalisé pour se rapprocher des personnes qui « ne font pas forcément le déplacement », selon Jean-Philippe Leroux, président de l’association des diabétiques de Nouvelle-Calédonie, la rencontre annuelle semble avoir porté ses fruits. « Nous avons effectué une centaine de dépistages aujourd’hui, et il y a eu plus de cas positifs qu’en 2018. »

Bien décidés à informer et à sensibiliser le public afin de lui éviter d’en arriver là, ou à l’aider dans la maladie grâce à quelques conseils (alimentation, tabac, activité physique, etc.), les stands de prévention, n’ont pas chômé. « Il y a proportionnellement trois fois plus de patients dialysés en Calédonie qu’en Métropole. Un tiers l’est à cause d’un diabète mal équilibré : on peut l’éviter ou au moins le retarder », affirmaient samedi Cécile et Josélita, employées de l’association Résir, dédiée à l’insuffisance rénale en Calédonie.

Elles étaient présentes toute la journée aux côtés de l’Agence sanitaire et sociale, de l’association Emeraude pour les dialysés de NC, du Lions club Linckia, etc.

NE PLUS SE PIQUER

Mais le salon était aussi l’occasion de se renseigner sur les nouveautés comme le lecteur Freestyle libre, qui « permet de

vérifier sa glycémie, sans avoir à se piquer […] Quand on le fait six fois par jour, les doigts n’en

peuvent plus. » En attendant la prochaine édition, l’association continue ses stands de dépistage sur l’année dans différents

lieux. « Ils peuvent aussi être réalisés en pharmacie gratuite

ment ». Il est conseillé de faire le test avant d’avoir mangé. Pour rappel, la norme à jeun se situe entre 0,80 et 1,2 gramme de sucre par litre de sang.

About the author

Leave a Reply